Les déplacements touristiques représentent 6% des émissions de gaz à effet de serre en France. L’avion reste le plus gros pollueur.

Il n’y a pas de miracle : lorsque l’on part loin en avion, on participe au réchauffement climatique. Selon, une étude de la Direction des études économiques et de l’évaluation environnementale, les déplacements touristiques représentent 6% des émissions de gaz à effet de serre (GES) en France. 5% des touristes contribuent à eux seuls à la moitié des émissions de GES rien qu’en se rendant sur leur lieu de vacances. « 10% émettent presque les deux tiers des GES », d’après l’enquête. Ces 5% représentent un peu plus de trois millions de Français émettant 15 millions de tonnes de gaz à effet de serre.

Dans son étude, la Direction des études économiques et de l’évaluation environnementale explique qu’en 40 ans, le comportement des touristes français a fortement évolué. Si la durée des séjours à considérablement baissé, passant de 20 à 12 jours, la part des séjours à l’étranger a augmenté de 12% à 19%, de même que le nombre de séjours, de 1,5 en 1968 à 2,2 actuellement.

Destinations lointaines
Logiquement, l’avion contribue le plus fortement aux émissions de GES, même si ce mode de transport reste le moins utilisé pour les déplacements sur les lieux de vacances. Selon l’enquête, en 2006, 7% des touristes se sont rendus en vacances en avion, contre 75% en voiture. Malgré cela, l’avion a produit 62% des émissions de GES, soit 18,5 millions de tonnes, contre « une dizaine de millions de tonnes » pour la voiture, soit 36% des émissions totales.

Dans la même logique, 43% des émissions sont dues aux destinations lointaines. Les voyages hors France, hors Europe et hors Maghreb, soit 2% de la totalité des séjours, sont à l’origine de 43% des émissions du tourisme, soit 13 millions de tonnes de GES. A l’inverse, les séjours France métropolitaine ont représenté 36% des émissions de GES avec 10,7 millions de tonnes tandis que les séjours à destination du Maghreb et de l’Europe ont émis 6 millions de tonnes de CO2, soit 21%.

Source : Libération 03/05/2008

Étiquettes : , , , ,
Répondre

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>