SAINT-NAZAIRE – STX (ex-Chantiers de l’Atlantique) a dévoilé lundi à la presse à Saint-Nazaire un projet de paquebot écologique à cinq coques et à voiles permettant d’économiser 50% de carburant et dont la construction pourrait être lancée dans trois ans.
Eoseas - paquebot écologique à cinq coques et à voiles

Eoseas, image de synthèse

Baptisé « Eoseas« , ce bateau du futur est le résultat du programme Ecorizon mené depuis plus de deux ans aux chantiers pour tenter de trouver des solutions écologiques pour les paquebots devenus de véritables villes flottantes.

C’est dans ce cadre que Xavier Leclercq, directeur technique chez STX et Erick Pélerin, responsable du programme Ecorizon, ont dévoilé le projet Eoseas, « le navire vert du futur« , présenté simultanément au salon Seatrade de Miami.

Ce paquebot à cinq coques de 305 m de long comporte pas moins de 12.440 m2 de voiles sur cinq mâts et peut, avec des vents soutenus, « avancer uniquement sous voile« . Par vent faible, ces voiles semi-rigides peuvent en moyenne apporter « 10% de l’apport énergétique » nécessaire au déplacement du paquebot, a précisé M. Pélerin.

Capable d’embarquer 3.400 passagers, l’Eoseas comporte aussi près de 1.000 m2 de panneaux solaires pouvant fournir suffisamment d’électricité pour l’éclairage du navire, soit autant qu’une autre innovation du navire consistant à reproduire de l’énergie à partir des déchets organiques.

Equipé d’une centrale au gaz naturel liquifié (GNL) et d’une injection d’air sous la coque qui peut faire gagner « 17% de frottement, donc autant de carburant » selon Xavier Leclercq, l’Eoseas serait aussi construit en matériaux recyclables et réduirait considérablement les émissions de gaz (carbone, soufre) dans l’atmosphère.

Si le prix prévisible est de 30% supérieur à celui d’un paquebot classique, « il ne sera pas forcément plus cher qu’un paquebot normal à long terme » grâce notamment à une consommation de carburant diminuée de 50%, a expliqué Erick Pélerin.

Cinq brevets ont déjà été déposés dans le cadre de ce projet. Un « projet réaliste« , note M. Pélerin. « L’ambition c’est d’être prêts dans trois à cinq ans« , a-t-il dit.

Source : AFP

A découvrir, sur Mer et Marine, la vidéo de présentation du nouveau concept de « paquebot vert »

Pour en savoir plus : Mer et Marine

Mots-clés : , ,
Répondre

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>