Article de Cécile Cazenave dans LE MONDE du 03/12/09

Sachant qu’un litre d’Evian pèse 121 grammes de CO2 et qu’il en sort 1,5 milliard par an de l’usine située en Haute-Savoie, combien faut-il planter de palétuviers, un arbre tropical, au Sénégal pour rendre la marque neutre en carbone ? C’est l’équation peu commune sur laquelle planche le groupe Danone, propriétaire de l’un des leaders mondiaux d’eau embouteillée. bouteille-devian
Danone s’est fixé un objectif de réduction de 30 % du nombre de kilos de CO2 émis par kilo de produit (laitiers et eau) d’ici à 2011. A cette date, cinq marques de son portefeuille devront également être neutres en carbone. Le groupe n’est pas soumis aux quotas issus du protocole de Kyoto. « Mais nous considérons qu’il s’agit de se mettre en ordre de bataille pour quelque chose qui arrivera de toutes façons. Il faut intégrer cette dimension environnementale à toutes nos décisions d’entreprise », explique Bernard Giraud, directeur du développement durable.
Dans l’usine d’embouteillement d’Amphion, près de Thonon, l’empreinte carbone du litre d’Evian, qui permet de calculer son impact sur l’environnement, est disséquée. L’emballage représente le principal poste d’émission, 75 %. L’emploi d’un quart de PET, un plastique 100 % recyclable lui-même recyclé, dans la fabrication de la bouteille, a déjà permis de diminuer les émissions de CO2. Techniquement, les ingénieurs d’Evian pensent pouvoir passer à 50 %. Mais les approvisionnements en matière première recyclée seront-ils disponibles ? Le poids de la bouteille devrait également diminuer pour passer de 32 g à 28 g. Mais là aussi, la marque estime que le seuil de tolérance du consommateur, habitué à une bouteille rigide, sera bientôt atteint. Enfin, Evian voyage : plus de la moitié de la production est distribuée à l’étranger. Sur ce périmètre, l’empreinte carbone grimpe à 198 g de CO2 par litre.

5 réponses à “Une bouteille d’Evian peut-elle être neutre en CO2 ?”
  1. Muscadin dit :

    Pourquoi ne pas aller encore plus loin et tout simplement arrêter de transporter … de l’eau en bouteille de l’autre côté de l’océan atlantique, puisque le marché américain représente une partie importante des débouchés commerciaux de Danone/Evian…

  2. réaliste dit :

    Pourquoi ne pas aller encore plus loin et tout simplement arrêter de vendre des bouteilles d’eau, licencier tous les salariés de Danone et mettre la clé sous la porte.

  3. NJHM dit :

    Nous sommes tous (plus ou moins) Tartuffe donc « Bas les masques » et halte aux moralisateurs !
    Nous savons tous parfaitement quel la raison d’être d’une entreprise, de la TPE à la boite cotée au cac40, est de générer du profit, de satisfaire ses (en premier) actionnaires , ses clients et ses collaborateurs (à la marge). On a rien trouvé de mieux à la date d’aujourd’hui. Le problème, c’est la responsabilité et la volonté réelle de maitriser les impacts de ses activités, environnemetaux et « sociétaux » de façon plus large.
    C’est évident que transporter de l’eau est en soit une aberration, mais l’activité en soit n’est pas répréhensible que je sache . Au moins il semble qu’il y ait une volonté de « compenser », c’est déjà pas mal.

  4. O tarie dit :

    On devine très bien l’intention de Danone derrière cet objectif: se faire une image d’entreprise respectueuse de l’environnement, éthique et tout le tralala des bons sentiments….il n’empêche; c’est peut être bien; Mais si la seule de planter planter des palétuviers c’est uniquement pour régénérer l’air pollué par le pompage, les usines et le transport de l’eau, c’est un peu un raisonnement shadock…et ps très économiquement intelligent..

  5. Jean-Marie dit :

    Nestlé Waters était déjà plus avancé que Danone (donc Evian) sur le sujet . Voir « Reducing our manufacturing and logistics footprint ») aux US.

    http://www.nestle-watersna.com/Menu/Corporate-Citizenship/Reducing-Our-Manufacturing-and-Logistics-Footprint.htm

    Derrière les stratégies de communication sa cachent souvent de simples … palétuviers !

  6.  
Trackbacks
  1.  
Répondre

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>