Article de Marie Bartnik publié dans LE FIGARO le 08/02/10

Plus de 1,5 million de voyageurs franciliens souffriraient des heures passées au sein de moyens de locomotion bondés.
Haro sur le stress associé aux transports en commun. Dans une étude dont les conclusions ont été rendues publiques lundi matin dans le Parisien, le cabinet Technologia, spécialisé dans la prévention des risques RER bondé !professionnels, pointe du doigt les nuisances de plus en plus fréquentes dont souffrent les salariés franciliens. Des lignes saturées (les lignes 1, 3, 6, 7 et 13 le sont officiellement), des retards fréquents (plus de 20.000 retards sur la seule ligne du très fréquenté RERA, en une année), et des entreprises de plus en plus promptes à délocaliser leurs bureaux en banlieues pour des raisons d’économies : voilà au moins de quoi accroître le stress des salariés concernés par ces transports pendulaires quotidiens. 15 à 20% des 8 millions de voyageurs qui empruntent chaque jour le réseau seraient concernés, selon Jean-Claude Delgenes, directeur général de Technologia.

«Une triple peine»
L’étude qualitative, réalisée à partir de discussions menées avec des salariés et plus de 150 Directeurs des Ressources Humaines, représentants du personnel ou de Comité d’Hygiène et de Santé au Travail, souligne en effet l’impact de tels désagréments sur la santé des salariés, et la qualité de vie dans l’entreprise. «Les PME sont les structures dont le fonctionnement souffre le plus de ces retards répétés, en raison de la faiblesse de leurs effectifs», explique Jean-Claude Delgenes. Côté salarié, en plus de la fatigue, du stress et de l’appauvrissement de la vie familiale induits par la lenteur de certains transports, c’est parfois l’avancement de la carrière qui se trouve freiné par ces retards difficilement prévisibles. «Pour ces salariés qui supportent plusieurs heures par jour dans les trains ou les bus, arrivent fatigués à leur travail, et voient leur carrière bloquée, c’est la triple peine», résume Jean-Claude Delgenes.

Des propositions pour nourrir le débat
Un constat face auquel les salariés interrogés sont apparus résignés. Le cabinet Technologia, qui formule dix propositions (la favorisation du covoiturage, ou encore la mise en place d’une information efficace à destination des voyageurs), souhaite au contraire mobiliser les élus sur cette question à l’échéance des élections régionales. Un chantier de plus, alors que les entreprises de plus de 1.000 salariés seront jugées la semaine prochaine par le gouvernement, en fonction de leur degré d’engagement contre les risques psycho-sociaux.

5 réponses à “Les transports, stress supplémentaire des salariés”
  1. Hugo dit :

    Les PDE (plans déplacement entreprises) devraient certainement faire l’objet de beaucoup plus d’intérêt de le part des entreprises et leurs dirigeants; il faut arrêter les « mesurettes » à trois sous et prendre le taureau par les cornes !

  2. BC75 dit :

    Commençons par faire le Bilan carbone de certains cycles de distribution, de modèles économiques invraisemblables autour de nous !!! Mais alors nous mettons le doigt dans des réflexions qui risquent d’amener encore plus loin à de vrais questions de fond !
    Il faudrait également dépolluer le discours ambiant du « green washing » qui commence à lasser …

  3. PHILIPPE F dit :

    Hugo : D’accord pour les PDE mais reconnaissez que les salariés des entreprises (cadres, AM, employés) restent trop souvent réticents à ces formules collectives. Laisser au garage la sacro-sainte bagnole relève du tour de force. Donc arrêtons de toujours tirer sur le pianiste, je veux dire les DRH des grosses boites qui n’ont pas la partie la plus facile !!!

  4. Hugo dit :

    Ok PHILIPPE F mais assumez le fait que si ce ne sont pas les cadres dirigeants des grands groupes qui se jettent à l’eau (sans faire semblant !) et montrent l’EXEMPLE, alors qui va le faire ??
    On a a un peu marre de voir des mecs surpayés prêcher la bonne parole dans les medias (BFM et les autres) et disparaitre comme une volée de moineaux à l’approche de la tempête.

  5. Nicolas ROGIER dit :

    L’association Orée (www.oree.org) organise une session d’information sur : « Responsabilité des entreprises et évolution des comportements : des solutions existent pour faciliter les déplacements liés à l’activité professionnelle » le 13 avril 2010 chez Véolia Environnement, Salle Europe 36-38 avenue Kléber, 75016 Paris à partir de 13h30.
    Une bonne opportunité pour aborder « en live » ces sujets en effet très à l’ordre du jour autant qu’épineux.

  6.  
Trackbacks
  1.  
Répondre

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>