(Extrait de Wikipédia du 02/05/10)

International Ship and Port Security (ISPS), qui en français signifie Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires, est un code en deux parties (A et B), qui a été adopté le 12 décembre 2002 par la résolution 2 de la Conférence des gouvernements contractants à la Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (Solas), de 1974.
C’est à la suite des attentats du 11 septembre 2001 que la nécessité d’établir une procédure internationale sur la sûreté des installations portuaire ainsi que des navires est née avec le code ISPS. Il semblait alors évident qu’un navire puisse être pris pour cible potentielle par des terroristes que ce navire soit le but final de l’attentat (paquebot, pétrolier, gazier, etc.) ou simplement le vecteur (le navire pris d’assaut serait volontairement dirigé vers une infrastructure terrestre ou maritime).
Le code ISPS est en vigueur depuis juillet 2004 sur tous les navires. Un certificat de sureté de navire est délivré par les inspecteurs des affaires maritimes ayant la qualification d’auditeur ISPS à l’issue d’un audit à bord du navire. Le plan de sûreté doit être défini : par les infrastructures portuaires et par les navires. Le navire et son interface (autre navire ou port) conviennent par la signature d’une déclaration de sûreté, des devoirs de chacun quant à la sûreté de l’ensemble (qui fait quoi quand et comment), les plans de sûreté doivent être validés par une autorité.
– un agent de sûreté est désigné à bord de chaque navire. (Ship Security Officer ou SSO)
– un agent de sûreté est désigné dans chaque compagnie propriétaire de navires. (Company Security Officer ou CSO)
– un officier de sûreté est désigné dans chaque infrastructure portuaire. (Port Facility Security Officer ou PFSO)
– des niveaux de sûreté sont définis (1,2 ou 3) le niveau 3 correspondant à un potentiel de menace grave.
– un navire en visite dans une infrastructure portuaire doit appliquer au minimum le niveau de sûreté de cette dernière.
– une infrastructure portuaire peut avoir un niveau général de sûreté inférieur à celui d’un navire, tout en appliquant des mesures adéquates pour la zone du navire de niveau de sûreté supérieur.

2 réponses à “Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires”
  1. Jean-Marie dit :

    Il s’agit du pendant de l’OEA (opérateur économique agréé) qui sécurise la chaine transport / opérations de douanes. Reste à savoir comment est garantie la fiabilité des audits, notamment dans certains pays du sud de la Méditerranée (voire certains pyas européens ??)

  2. MAIDAY MAIDAY dit :

    Voulez-vous parler des Grecs par exmple ??? Ou de l’Administration des Douanes de certains pays de la Mediterrannée sud, qui brillent par leur ardeur à débusquer les trafiquants ??!!!

  3.  
Trackbacks
  1.  
Répondre

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>