13ème session Logistique Décarbonée en Région Provence-Alpes-Côte-D’azur : Flassans s/ Issole (Var)

Pour la reprise des sessions LOGISTIQUE DECARBONEE sur l’année 2013, nous avons choisi d’aborder la réalité territoriale du Var, bien différente des zones explorées depuis 2010, essentiellement centrées sur l’ouest de la région PACA. Nous avons voulu nous rendre compte in situ de quelle façon, au cœur d’un département finalement relativement excentré, depuis Flassans-sur-Issole, les pratiques Développement Durable étaient abordées sur les activités de transports.

1ère pageAnimées depuis 2010 par Nicolas ROGIER et Gil DOAT, respectivement directeurs fondateurs des BE Garrulus Consulting et Bouclétik, assistés pour l’occasion d’Alexandre PIVANO, stagiaire étudiant à l’Université d’Aix-Marseille. Ces sessions comptent sur le soutien officiel du Conseil Régional PACA et de l’ADEME PACA.

Nous avons proposé à la société Transports DUCOURNAU d’accueillir les participants de cette 13ème session. Labellisée Charte CO2 en 2012, principale entreprise de TRM du département, les Transports DUCOURNAU étaient naturellement associés à notre démarche. Nous tenons à remercier en premier lieu Messieurs Thierry et Frédéric DUCOURNAU pour l’accueil et leur implication dans la démarche et leur mise à disposition des installations de l’entreprise le mardi 9 avril 2013, ainsi que Céline Timotéo, pilote de la Charte CO2 dans l’entreprise familiale.

IMG00302-20130409-0922Enrichie de la présence de prestataires indépendants ainsi que d’utilisateurs de transport, notre session s’est, une nouvelle fois, interrogée sur la faisabilité du report modal, le recours au transport combiné rail-route comme option alternative au tout-routier et de réduire les impacts CO2 ainsi que la saturation des axes routiers. Ont été également abordés de façon connexe mais pertinente, comptant sur la présence de représentants de collectivités territoriales et de chambres consulaires qualifiés, la réalité des enjeux liés au transport des personnes salariés.

La richesse des apports du groupe a également permis d’engager une réflexion « opérationnelle » quant à l’opportunité d’un interventionnisme institutionnel en matière de transports pour inciter à agir sur les problématiques environnementales.

Les échanges nourris, basés sur des retours d’expériences très opérationnels sont de nature à produire une appréciation et une perception actuelle des engagements en faveur des actions environnementales, et de permettre à la Région PACA d’échanger positivement sur des études d’opportunités sur les compétences dont elle a la charge.

 

Etaient présents le mardi 09 Avril 2013 :

2013-04-09 14.28.51

DUCOURNAU TRANSPORTS : Thierry DUCOURNAU, Directeur des Transports

DUCOURNAU TRANSPORTS : Frédéric DUCOURNAU, Directeur de la Logistique

DUCOURNAU TRANSPORTS : Valérie DUCOURNAU, services Adm Finances

DUCOURNAU TRANSPORTS : Céline TIMOTEO, Responsable Qualité Environnement

Conseil Régional PACA : Jean-Claude ALBERIGO, Chargé de mission Transports

ATELIER INDUSTRIEL AERONAUTIQUE de Cuers : Alain PONSAILLE, Directeur Achats

TRANSPORTS AMT83 : Loïc SCOLAN, Directeur

CCI Var : Céline TURCOTTI, Consultante Environnement sécurité mobilité

TRANSPORTS PROVENCE LOGISTIQUE DISTRIBUTION Ghyslaine HERAULT

TRANSPORTS CLAPPIER, Guy et Michelle CLAPPIER

Communauté d’Agglomération Dracénoise : Frédéric DECOMPTE, Directeur Transports & Déplacements

Sté GINOUVES : Olivier SAUVESTRE, Directeur commercial

Sté EUROMASTER : Philippe DEBUREAUX

BGML Bruno GIOVANSILY, Expert Supply-chain, Expert MCO Marine

Sté VOLVO : Hervé VIOLLET, Service Après-vente

Après un tour de table permettant à chacun des participants de se présenter, le Jeu de rôle « Logistique Décarbonée » est lancé, permettant à chacun d’essayer de dresser les politiques publiques et économiques à mettre en œuvre afin en 10 ans de réduire les émissions de CO2 d’un territoire. Ce jeu a également pour objectif de toucher du doigt les liens qui existent entre des sujets très variés et les impacts environnementaux.

IMG00305-20130409-1113En introduction, Nicolas ROGIER présente la communauté LOGISTIQUE DECARBONEE constituée à ce jour de plus de 200 entreprises de transport, de logistique, des chargeurs et Institutionnels de la Région PACA réunis autour des problématiques environnementales de ce secteur.

Un bulletin d’information de type Newsletter sur ces thèmes est édité chaque mois et adressé à tous participants en copie ouverte, de manière à ce que chacun puisse retrouver l’adresse mail des autres participants aux autres sessions et permettre ainsi de continuer à échanger au-delà des sessions.

Cette introduction était suivie d’un rappel des enjeux énergétiques influant sur les perspectives pour l’organisation et le développement des chaînes des transports.

Gil DOAT évoque les tensions qui s’appliquent au marché pétrolier et les turbulences d’un contexte géopolitique changeant qui annoncent des incertitudes majeures sur les approvisionnements en énergies fossiles. Les interlocuteurs présents confirment que ces enjeux devraient être une priorité majeure y compris au sein de leur propre entreprise. La tendance qui se dégage est aujourd’hui de mettre en œuvre des actions ciblées et circonscrites (ex. : équipement en véhicules électriques sur telle ou telle tournée).

Céline TURCOTTI, de la CCI Var, précise également que la puissance de fait des groupes pétroliers est probablement responsable de l’absence de développement des autres sources énergétiques. Il est également vrai que la technologie du moteur à combustion classique est née il y a un siècle, avec les débuts de l’automobile. Il est ainsi clair que les alternatives énergétiques émergentes ne pourront compter sur l’avantage du temps pour conquérir leur positionnement sur le marché.

 

Les actions environnementales

Thierry DUCOURNAU met en exergue les différentes solutions mises en places au sein de son entreprise telles que :

• le recouvrement des toits de 32 000m2 de surface photovoltaïque,

• L’utilisation de pneus équipés de liquide anti-crevaison, qui sont plus sécuritaires, moins consommateurs de pétrole, plus économiques à long terme.

• L’utilisation en priorité de ses propres cuves de Gazole

• Le « recreusage » des pneus

• Le développement de son propre garage de maintenance des véhicules

• L’utilisation des camions certifiés norme euro, notamment avec l’acquisition du premier Volvo euro 6 qui a la capacité de dépolluer l’air ambiant.

• Vérification régulière de la pression des pneus, ils précisent que des pneus sous gonflés engendre une consommation moyenne de pétrole sur une année de 200 000 Litres.

Sur ce dernier point, Philippe DEBUREAUX, EUROMASTER, renchérit, indiquant le haut niveau de technologie atteint dans la maîtrise des pneumatiques qui en effet sont à même de produire des gains significatifs en matière d’économie de carburant. Dans le même ordre d’idée, Hervé VIOLLET, VOLVO, souligne les performances des derniers véhicules PL E6, que nous aurons par la suite l’opportunité de visualiser.

Céline TURCOTTI, de la CCI Var, présente le forum Eco-Biz de la CCI du var qui consiste à regrouper les dirigeants des différentes entreprises du territoire sur une plateforme. De nature à produire une mutualisation des informations et des projets, permettant de réduire la vulnérabilité des entreprises en leur donnant accès à une information privilégiée et pertinente.

Céline TURCOTTI engage chaque entreprise ici présente à s’y inscrire gratuitement. Et précise un dispositif prévoyant des diagnostics personnalisés de l’entreprise dans le but de mettre en place des actions de Développement Durable. Elle met en exergue également le fait qu’il est mis à dispositions, des subventions pouvant aller jusqu’au financement à 90% du projet.

Alain PONSAILLE, Directeur des achats de l’AIA (Atelier Industriel Aéronautique), 2ème employeur du Var après DNCS, indique que cette entreprise industrielle d’état, dont la vocation est l’entretien (MCO) d’une partie du parc aéronautique des Armées, s’approprie de plus en plus ces notions de Développement Durable et se réjouit d’avoir l’occasion d’enrichir ses connaissances notamment dans ce domaine des transports et de la Logistique. Tout comme Bruno GIOVANSILY, consultant expert Supply-chain et bon connaisseur de la MCO et plus généralement des schémas logistiques impliquant des matériels à forte technologie.

 

Quelles actions concrètes en faveur d’un report modal ?

Frédéric et Thierry DUCOURNAU, présentent les actions menées par leur entreprise en matière de report modal. Concernant leurs différentes implantations, dont certaines embranchées fer, Ils regrettent les carences en matière de service, notamment en ce qui concerne la gare de Fos où ils exercent le transport de marchandises par voies ferrées.

Ils dénoncent particulièrement leur dépendance vis à vis de la SNCF, qui ne propose pas assez de flexibilité dans leurs contrats (obligation de réserver des wagons entiers pour un même type de produit).

2013-04-09 12.35.59Par ailleurs, ils firent part, également, de leur projet parisien basé sur la création de centres logistiques destinés à la mutualisation de marchandises ; mais ils en précisent la difficulté à trouver du foncier ainsi que des entreprises volontaires pour ce genre de procédé. Malgré cela, TRANSPORTS DUCOURNAU conserve une activité fer équivalente à 1 caisse / jour.

De son côté, Olivier SAUVESTRE, Directeur Commercial de la société GINOUVES (distributeur de lubrifiants), constate un manque un déficit chronique de service sur la desserte fer Toulon / Fos qui ne permet pas de stabiliser la confiance de la clientèle et donc de fiabiliser les volumes de fret, stimulant par la même une dynamique de défiance qui n’autorise pas un développement suffisant du report modal.

Des questions suivirent, adressées notamment aux gestionnaires du territoire ayant compétence en matière de Transports. Jean-Claude ALBERIGO rappelle néanmoins les progrès réalisés grâce à l’implication et la mobilisation du Conseil Régional PACA depuis quelques années autour de l’équipe de Jean-Yves PETIT et avec son homologue chargé de mission Stéphane COPPEY ; Frédéric DECOMPTE constate pour sa part que, d’après lui, la SNCF tend à privilégier l’activité Passagers au détriment du fret et rebondit en présentant la Zone d’Activité des Bréguières, aménagée par BARJANE, prévue pour permettre à chaque site d’être embranché fer. Ce beau projet souffre aujourd’hui d’un manque de réservation d’espace et lorsque des entreprises souhaitent s’y installer, l’argument de l’embranchement semble insuffisamment valorisé.

Transports DUCOURNAU est en recherche actuellement d’un terrain pour pouvoir s’agrandir et regrette le prix élevé du m2 sur la zone des Bréguières, ainsi que les exigences environnementales associées qui surenchérissent encore le coût de la construction. Reste à savoir si ce surcoût ne serait pas rapidement amorti par les économies d’énergie, de déplacements,… générées ?

 

De prochaines règlementations en matière de Transports Durables

En ce qui concerne la TAXE POIDS LOURDS (également nommée ECOTAXE), Thierry DUCOURNAU dénonce le fonctionnement déficient des boitiers mis à leur disposition, et testés actuellement sur Paris, ainsi que les risques évidents de fraude liés à une simplicité d’utilisation excessive de l’appareil (branchement à l’allume cigare).

2013-04-09 13.22.17 copie Guy CLAPPIER informe qu’il utilise actuellement un boitier qui fonctionne très bien, même s’il précise qu’il ne voit pas cette taxe être mise en vigueur selon le calendrier prévu à ce jour.

 Frédéric DECOMPTE rappelle que si ces dispositions sont en effet impactantes et certainement difficiles à assimiler pour les entreprises, elles ont pour objet de sensibiliser et financer les impacts environnementaux des activités de TRM : l’enjeu majeur consiste donc à savoir les valoriser ces impacts auprès de la clientèle.

Nicolas ROGIER et Gil DOAT de concert s’accordent à rappeler que les activités de transport qu’il s’agit là de savoir redonner aux activités de transports leur vraie valeur, notamment auprès du chargeur.

L’une de ces valorisations pourra également passer par l’affichage environnemental obligatoire pour tous les transporteurs à partir du 1er octobre 2013.

La salle s’accorde sur le fait que l’engagement dans la Charte CO2 des transporteurs est un dispositif très utile pour se conformer à cette nouvelle obligation. 2 entreprises labellisées récemment ? TRANSPORTS DUCOURNAU et PROVENCE DISTRIBUTION LOGISTIQUE sont là pour en témoigner.

En réplique à ces obligations et leurs conséquences, Thierry Ducournau précise par aillleurs que l’entreprise est finalement gagnante car de vrais bénéfices sont finalement retirées de démarches qui présentent l’avantage d’amener les équipes à travailler plus finement, d’acquérir le souci du détail, et au final de permettre à la logistique de remonter en gamme et de produire des leviers intéressants pour fédérer la motivation des équipes.

L’avenir ?

Le sujet de la transition énergétique est abordé : comment prévoir le mix énergétique du pays, de chaque région à horizon 30 ans en tenant compte des problématiques des énergies fossiles, des changements climatiques, du risque nucléaire et du développement des énergies renouvelables ?

Comment les territoires pourront-ils devenir producteur d’énergie et créer des réseaux d’échange comme cela commence en Allemagne ?

Alexandre Pivano présente ensuite l’étude expérimentale menée par Benoît Montreuil de l’Université de Laval Québec sur l’internet physique : ce principe permettrait de réduire de 50% à 70% la consommation énergétique de la logistique mondiale ! de belles perspectives, encore à l’étude avec une question majeure : comment assurer la transition entre les infrastructures et les systèmes en place actuellement et ce projet à long terme ?

 

 

2013-04-09 12.46.59

 

Conclusion

Ghyslaine Herault se félicite d’avoir participé à une réunion qui lui permis d’apprendre beaucoup sur des sujets qui n’ont que trop peu l’occasion d’être abordés au sein des entreprises.

La 13ème session LOGISTIQUE DECARBONEE, organisée ce 9 avril à Flassans, au-delà des thèmes d’actualité, aura probablement permis à tous les acteurs de se retrouver autour de la même table, d’échanger cartes de visite, et de discuter, sans « langue de bois » et avec passion, des enjeux économiques, territoriaux communs pour demain…

La session s’est clôturée autour d’un buffet Bio très apprécié. Nous remercions TRANSPORTS DUCOURNAU pour son aimable collaboration ainsi que tous les participants présents pour leur implication et leurs apports divers !

IMG00307-20130409-1444

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *