Provence-Alpes-Côte-d’Azur : 6 entreprises de transport routier de marchandises de la région signent la Charte d’Engagement volontaire de réduction des émissions CO2

Gil Doat et Nicolas ROGIER, de GARRUTIK, experts de l’environnement et de la RSE dans le monde du transport, de la logistique et des déplacements travaillent depuis 4 ans sur ces sujets et accompagne les entreprises de transport routier provençales dans la démarche Charte Engagement CO2 qui a connu un point d’orgue le 26/09 dernier.

Pour relever le défi du risque de changement climatique, le transport routier de  DSC03144marchandises et de voyageurs s’est engagé dans plusieurs actions avec l’objectif de réduire tant les émissions polluantes que les émissions de CO2. La charte s’inscrit dans une démarche globale de lutte contre le changement climatique et plus précisément de réduction des émissions de CO2 en phase avec les conclusions du Grenelle Environnement.

La réduction de 20% d’ici 2020 des émissions de dioxyde de carbone (CO2) de l’ensemble des transports constitue un engagement national.

Malgré le développement du ferroviaire, du cabotage maritime et fluvial, les transports routiers assurent près de 80% des échanges de marchandises en France. L’amélioration de leur efficacité énergétique et environnementale est un enjeu essentiel d’accessibilité durable, de compétitivité économique, donc d’emploi.

C’est pourquoi le Ministère de l’Écologie, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), en concertation avec les organisations professionnelles de transporteurs, assurent la promotion auprès des professionnels du secteur routier d’une Charte d’engagements volontaires de réduction des émissions de CO2.

Cette démarche est proposée aux entreprises qui souhaitent s’engager à améliorer leur performance environnementale, en appliquant une méthodologie nationale cohérente et fiable. Le suivi et la validation des indicateurs de réalisation des engagements pris et de réduction des émissions de CO2 sont assurés par l’ADEME, la Région et la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

DSC03138Pour renforcer le développement de cette action sur le terrain, la DR Ademe PACA décide, début 2012, de professionnaliser le suivi des chartes CO2 dans la Région en confiant l’accompagnement des entreprises de transport au bureau d’études GARRUTIK, dirigé par Gil DOAT et Nicolas ROGIER, assurant également efficacement l’interface entre les entreprises privées, institutions locales et Administrations locales et régionales.

6 entreprises de transport : Canavese, Transports Marino, EmmaTrans, Flavio et Fils, Sarl Air Mer Terre 83 et Transports Fasciale Frères ont ainsi décidé de s’engager dans cette démarche et ont signé le 26 septembre 2013, à la DREAL, épaulés par les 2 consultants, la charte d’engagements volontaires de réduction des émissions de CO2, portant ainsi à 22 le nombre d’entreprises signataires au niveau régional.

Avec ces nouvelles signatures le déploiement régional de la démarche « Objectif CO2 – Les transporteurs s’engagent » monte en puissance grâce à l’action ancrée au terrain et l’expertise de Gil DOAT et Nicolas ROGIER de GARRUTIK et avec à ce jour une dizaine d’entreprise prêtes à s’engager ou se ré-engager. »

En parallèle GARRUTIK a constitué en Région Provence depuis 4 ans une communauté « Logistique Décarbonée » de plus de 200 membres, vivante et mobilisée sur ces sujets.

Les actions marquantes mises en place dans le cadre de cette charte concernent la formation des conducteurs à l’éco conduite, l’amélioration de la maintenance des véhicules et l’analyse fine de la consommation de carburant.

La réussite d’« Objectif CO2 » dépend de l’engagement de l’entreprise et du respect des étapes clés :

1. L’autoévaluation de l’entreprise pour valider sa pertinence dans la démarche ;

2. La réalisation du diagnostic CO2 pour établir un état des lieux initial et définir un plan d’action ;

3. La signature de la charte qui ouvre droit à l’utilisation du logo et du nom associés à la démarche ;

4. Le suivi annuel de l’avancement de la démarche.

 

 

A propos admin

Nicolas ROGIER (IAE, Saint-Cyr, Auditeur IHEDN) : fort d'une expérience de 25 ans à des fonctions de management opérationnelle dans plusieurs sociétés, en France et à l'étranger, il se passionne pour les enjeux du Développement durable et plus spécifiquement de la maîtrise des impacts. Il créé à Marseille en 2008 son propre cabinet, Garrulus Consulting, dont les activités sont essentiellement orientées autour des problématiques de déplacements, des transports et des risques. Il développe ses activités sur plusieurs pays du bassin méditerranéen et également en Europe orientale.
Ce contenu a été publié dans Déplacements, Développement Durable, Distribution, Emissions CO2, Environnement, Europe, Innovation, Intermodalité, Logistique urbaine, Méditerranée, RSE, Transports. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *