Archives mensuelles : septembre 2015

Le changement climatique, facteur de déstabilisation et de migration

Article de Laetitia Van Eeckhout et Stéphane Foucart paru dans LE MONDE du 11/09/15

S’agit-il d’une « crise » ? Ou, plutôt, de l’installation d’un nouveau régime de migrations, alimenté par le changement climatique en cours ? L’afflux de migrants et de réfugiés cherchant asile en Europe est aujourd’hui principalement causé par les guerres civiles et l’effondrement des Etats au Moyen-Orient, mais le rôle du climat, bien qu’impossible à chiffrer, est plus que probable.

25 millions de déplacés

Si l’Europe en sent déjà les effets directs et indirects, «l’ampleur de ces migrations va excéder ce que nous

Des migrants arrivent sur l'île de Lesbos, en Grèce, le 10 septembre. DIMITRIS MICHALAKIS / REUTERS
Des migrants arrivent sur l’île de Lesbos, en Grèce, le 10 septembre. DIMITRIS MICHALAKIS / REUTERS

connaissons actuellement », prévient Monique Barbut, secrétaire exécutive de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), qui intervenait, mercredi 9 septembre, lors d’une conférence « Dérèglements climatiques et crises humanitaires », organisée par le ministère des affaires étrangères en partenariat avec l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), Action contre la Faim et CARE France. Occasion Continuer la lecture de Le changement climatique, facteur de déstabilisation et de migration 

2001 : « Les réfugiés, nouveau cauchemar des routiers »

LIBERATION HAYDÉE SABÉRAN 2 JUILLET 2001

Nous reproduisons un article paru il y a bientôt 15 ans sur le drame des migrants en Europe qui éclairait sur la fonction exercée bien malgré eux par les professionnels du transport routier, XVM1e6bb24a-4d72-11e5-afbd-d9db76ebf3c9notamment sur l’axe Calais / UK. Force est de constater que les flux se sont amplifiés et posent un problème d’une immense complexité, tant aux élus qu’aux gestionnaires et aux professionnels : le drame du 27/08/15 évoquant le spectacle d’un camion porteur frigo arrêté en Autriche avec 71 personnes entassées, mortes par asphyxie, montre la cruauté d’une situation dégradée qui semble hors de tout contrôle : 

« Les transporteurs menacent de bloquer le port de Calais si les autorités britanniques continuent de leur infliger des amendes à chaque clandestin découvert.

«Si aucune solution diplomatique n’est trouvée, le port de Calais sera bloqué. Il va arriver un moment où on ne pourra plus l’éviter», assure Jean-François Ansart, secrétaire général de la Fédération nationale des transporteurs routiers, dans le Pas-de-Calais. Pour une fois, ils sont d’accord. Patrons et salariés, tous exaspérés. Depuis le 1er avril 2000, les transporteurs doivent payer une amende de 21 000 francs à chaque clandestin découvert dans leur véhicule par l’immigration britannique.

Scanner. «Pourquoi nous?», s’indigne Jean-Jacques, un chauffeur belge. «Pourquoi ne pas demander des comptes Continuer la lecture de 2001 : « Les réfugiés, nouveau cauchemar des routiers »