Archives pour janvier 2018

Dans LIGNES DE DEFENSE, le blog de Philippe CHAPLEAU du 24/01/2018

Dans une interview au Monde de mardi, la maire de Paris Anne Hidalgo a détaillé les étapes vers la fin du diesel à Paris en 2024. « Les Crit’Air 4 seront interdits au premier semestre 2019, puis les Crit’Air 3 en 2022, pour arriver à la fin du diesel à Paris en 2024 », a-t-elle expliqué. Sur les vignettes Crit’Air, lire ici.

Des dérogation seront-elles accordées au ministère des Armées dont les véhicules défilent tous les 14 juillet sur les Champs? Il ne sera pas facile de trouver des blindés et autres véhicules construit après 2005. Exit les AMX-10 RC, Leclerc, VABetc dont le grand âge n’est plus une vertu.

A moins de faire défiler tout le monde à pied… Ou de passer à l’essence pour tous… Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

In BBC NEWS By Natalie Sherman Business reporter, New York 04/01/2018

Online shopping is skyrocketing. So what are cities going to do about it?

The surge of online shopping is changing how cities think about deliveries

By the time veteran UPS driver Thomas « Tommy » Chu leaves work, he will have picked up and delivered hundreds of packages in New York City, making some 16 stops an hour as his company hurries to meet the online shopping rush.

But what may be his most impressive feat of the day precedes that scramble: at precisely 10:02 am, Mr Chu snags a parking spot.

This is no small victory in midtown Manhattan, where one survey found truck drivers can spend as long as 60 minutes circling for a space. Often, drivers simply give up and risk a ticket.

« Most times, you have no choice. If there’s no parking, you have to double park, » Mr Chu says. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Par Nicolas J. ROGIER

« Faisant un effort, Giovanni redresse un peu le buste, arrange d’une main le col de son uniforme, jette encore un regard par la fenêtre, un très bref coup d’œil, pour voir une dernière fois les étoiles. Puis dans l’obscurité bien que personne ne le voie, il sourit. »

Distraitement tourmenté ces derniers temps par le sens à donner à l’action, à commencer par la mienne, au quotidien, dans l’exercice et la conduite de mon action professionnelle et même citoyenne, à la lumière si blanche des évènements qui secouent notre frêle escabeau, je m’arrêtai ce soir devant les rayonnages de ma modeste bibliothèque et, instinctivement, j’en retirai le mince volume de 242 pages aux éditions Livre de poche « Le désert des tartares » de Dino Buzzati. Livret souple, bien que sacrément racorni, trempé de sueur desséchée d’avoir été porté plusieurs années dans la poche de poitrine gauche de mon treillis, je viens à peine de me souvenir de ce détail enfoui depuis presque trente ans.

Curieusement, parcourant quelques pages, les lignes de fins caractères s’envolaient et redonnaient vie à un jeune lieutenant, Giovanni Drogo chevauchant solitaire sur une sente de montagne vers une forteresse improbable, un commandant Matti enfermé en lui-même, des chemins de ronde sous les étoiles et des cris étranges dans une nuit profonde, des conversations graves, mystérieuses. Le silence, le vide, la poussière, l’attente.

Mais c’est vers Monsieur Gobert qu’allaient finalement planer mes pensées, notre professeur de Lettres Supérieures, classes préparatoires littéraires au concours de Saint-Cyr entre 1980 et 1982. Je repensais à l’étrangeté de ces cours où nous dépecions lamentablement sous sa férule les pages de ce roman si abscons, si certains que nous étions d’être appelés à de bien plus épiques chevauchées. La Lire la suite »

Comments 2 commentaires »