Par Nicolas ROGIER, mardi 1er mai 2018. Tallinn (Estonie)

Achevant à peine la lecture distraite et désordonnée d’articles traitant de la robotisation des entrepôts logistique puis de l’avenir radiaux des véhicules autonomes, repassant les images fraiches d’un séminaire auquel j’assistai dernièrement sur le « big data », et leur domestication réalisée par certaines enseignes de la Grande Distribution, je me plonge alors dans les eaux glacées et translucides de LA FRANCE CONTRE LES ROBOTS de Georges BERNANOS, ouvrage décapant publié en 1947.

Subversif ? Prémonitoire ? Pessimiste ? Depuis mon refuge de Tallinn, la contemplation de la flèche verte et grise de l’église Saint-Olav (124 mètres montés au 14ème siècle) conduit à la prudence face à l’enthousiasmante digitalisation qui semble pénétrer tous les interstices de la vie économique et sociale, celle des grands nombres comme celle des petits damiers de nos vies ordinaires.

« Un monde dominé par la Force est un monde abominable, mais le monde dominé par le Nombre est ignoble. La Force fait tôt ou tard surgir des révoltés, elle engendre l’esprit de Révolte, elle fait des héros et des Martyrs. La tyrannie abjecte du Nombre est une infection lente qui n’a jamais provoqué de fièvre. Le Nombre crée une société à son image, une société d’êtres non pas égaux, mais pareils, seulement reconnaissables à leurs empreintes digitales. Il est fou de confier au Nombre la garde de la Liberté Il est fou d’opposer le Nombre à l’argent car l’argent a toujours raison du Nombre, puisqu’il est plus facile et moins coûteux d’acheter en gros qu’au détail. »

Une réponse à “« LA FRANCE CONTRE LES ROBOTS », un ouvrage très actuel …”
  1. CROUAN dit :

    Bien vu Nicolas!

  2.  
Trackbacks
  1.  
Répondre

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>