Archives pour octobre 2018

Alice BARDO dans PUBLIC SENAT du 18/10/2018

 Ce matin, la sénatrice LR Fabienne Keller présentait son rapport pour réguler le trafic automobile en agglomération. Un rapport qui tombe à point nommé puisque le gouvernement prévoit, dans le cadre de la future loi d’orientation des mobilités, d’introduire la possibilité pour les collectivités de mettre en place des péages urbains. ​

Timing parfait. Alors que vient d’être dévoilé par le média « Contexte » l’avant-projet de loi d’orientation des mobilités (LOM), qui prévoit la possibilité pour certaines agglomérations de se doter d’un péage urbain, la sénatrice LR Fabienne Keller présentait ce jeudi son rapport sur les outils financiers permettant de réguler le trafic Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Par Sofia Fischer (A bord de l’Océa)  LE MONDE du 02/10/18

Ces pneus de camion étaient censés servir de récifs artificiels, mais se sont révélés toxiques.

En regardant l’eau turquoise de la baie du golfe Juan depuis le pont de l’Océa, amarré à 800 mètres au large de la côte d’Antibes (Alpes-Maritimes), difficile d’imaginer la décharge sous-marine qui gît sous la surface. Pourtant, une trentaine de mètres plus bas, 22 500 pneus sont entassés sur quatre hectares.

Crew members of the Ocea vessel take part in an operation to remove tyres from the Mediterranean Sea on September 21, 2018 in Vallauris, southeastern France. 10 000 tyres used as artificial reefs have been removed these last days in this bay. About 25,000 had been immersed in the Mediterranean Sea between the cities of Cannes and Antibes in the 1980s. / AFP / VALERY HACHE

Dans sa cabine de pilotage, Marc Capart surveille les six plongeurs qui font des allers-retours avec le fond toute la journée pour les remonter un par un. Il garde les yeux rivés sur son poste de contrôle, connecté à leur caméra GoPro.

Difficile de comprendre ce qu’il se passe sur l’écran : il est près de midi, la vase a été soulevée toute la matinée par les plongeurs précédents. A peine aperçoit-on les gigantesques pneus de camion que le plongeur Morgan Postic enfile sur des cordes comme des perles sur un fil. Ils sont ensuite levés par une grue jusque sur le pont du navire, et stockés dans des conteneurs. « Il te reste trente secondes ! », prévient le superviseur dans la radio, alors que son plongeur est toujours à 40 mètres de profondeur. La caméra bouge, Morgan Postic quitte le fond, et entame la longue montée par paliers pour rejoindre la surface.

(…)

Comments Pas de commentaire »