ACTU ENVIRONNEMENT, Rémi PIN le 20/03/2020

La pollution atmosphérique des grandes villes engendre des maladies qui induiraient une plus grande fragilité au coronavirus, et les particules fines pourraient aussi faciliter la diffusion de la maladie.

Source ACTU ENVIRONNEMENT

La pollution de l’air provoque chaque année 67 000 décès prématurés en France, selon une étude de 2019 de la Société européenne de cardiologie. Mais si l’on ajoute le facteur Covid-19 qui sévit actuellement sur le territoire, ce bilan pourrait fortement s’alourdir (suite)

Répondre

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>