Archives pour la catégorie Intermodalité

« Logistique urbaine » : comment concilier les intérêts de tous les acteurs de la ville ?

LE MONDE du 26/03/17 

Pollution contre rentabilité, multiplication des livraisons contre fluidité du trafic, rapidité contre coût du transport… Les solutions existent, affirme Isabelle Badoc, responsable logistique (Generix Group) dans une tribune au « Monde », à condition de faire dialoguer toutes les parties prenantes.

La logistique urbaine est un écosystème complexe dont les intérêts de chaque partie prenante sont souvent difficiles à concilier. Pour beaucoup, le respect de l’environnement et la rentabilité sont considérés comme antinomiques, les livraisons multiples et la fluidité du trafic en ville ne font pas bon ménage et, enfin, la rapidité et le coût de transport sont intimement liés l’un à l’autre, malheureusement pour le destinataire final. Continuer la lecture de « Logistique urbaine » : comment concilier les intérêts de tous les acteurs de la ville ? 

Objectif CO2 Les premiers Trophées récompensent les entreprises engagées dans la transition énergétique

Communiqué de presse ADEME et Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer du 22/02/2017

Bruno Lechevin, Président de l’ADEME et Jean-Paul Deneuville, Président de l’AFT (Association pour le développement de la Formation dans les Transports et la Logistique), ont récompensé mercredi 22 février, lors de la première édition des Trophées Objectif CO2, les premières entreprises et collectivités engagées dans le Programme Objectif CO2. Cet événement national a réuni les principaux acteurs économiques et publics du secteur du transport. Pour le Ministère de l’Environnement, l’ADEME et l’AFT, le but est désormais d’impliquer le plus grand nombre d’acteurs dans le Programme Objectif CO2 (Charte et Labels) qui apparaît comme la solution du transport éco-responsable.

Bruno Lechevin, Président de l’ADEME, a remis différents Trophées qui mettent en lumière l’engagement fort de plusieurs entreprises et collectivités au travers de la Charte Objectif CO2 : celles qui ont réalisé les plus forts gains en termes d’émissions de GES, celles qui ont été les plus innovantes dans leur plan d’actions et enfin les premières collaborations entre une collectivité et son exploitant de transport urbain de voyageurs. Cet événement a aussi été l’occasion de remettre officiellement les Labels Objectifs CO2 Continuer la lecture de Objectif CO2 Les premiers Trophées récompensent les entreprises engagées dans la transition énergétique 

Empresas para las ciudades del mañana

EL PAIS 20/11/2016

La necesidad de paliar la contaminación, los atascos y el despilfarro de energía, entre otros problemas urbanos, impulsa un nuevo tejido empresarial en España

1479402202_530096_1479402219_noticia_normalVivimos en tiempos “inteligentes”. El dichoso adjetivo se ha hecho omnipresente en toda clase de productos y servicios, desde aviones a cepillos de dientes. Las ciudades, por supuesto, no podían dejar de ser “inteligentes”, “smart” en inglés, y desde hace unos años, las smart cities saltan como setas. En octubre, tras incorporarse Las Rozas (Madrid), Roquetas de Mar (Almería) y Talavera de la Reina (Toledo), 79 Ayuntamientos forman parte de la Red Española de Ciudades Inteligentes. En términos absolutos, España está en la vanguardia entre los países europeos, y en una posición de privilegio para lograr las economías de escala necesarias para el desarrollo de un incipiente sector industrial y de servicios.

“Hemos tomado un papel de liderazgo indudable en el concepto de ciudad inteligente y en la cadena de valor en torno al ecosistema urbano”, considera Luis Muñoz, catedrático del grupo de Ingeniería Telemática de la Universidad de Cantabria y una de las mentes detrás del proyecto de smart city de Santander, uno de los más avanzados del país. “La industria ha tenido que responder y lo ha hecho de forma bastante óptima con respecto a su competencia internacional”. “Es difícil a día de hoy encontrar una ciudad en España que no esté acometiendo o tenga previsto acometer algún proyecto”, confirman desde Telefónica, que apunta a las distintas áreas de negocio que se empiezan a beneficiar: “Fabricantes de sensores, desarrolladores de sistemas, proveedores de plataformas horizontales y centros de control y de Continuer la lecture de Empresas para las ciudades del mañana 

Le label Objectif CO2 est sorti

Publié dans World class Logistics / Supply-chain

Dans le cadre de la Charte, toute entreprise de transport peut s’engager, pour une période de 3 ans, à réduire ses consommations d’énergie et ses émissions de CO2. Elle doit mettre en œuvre un plan d’actions incluant au moins une action dans 4 domaines : le véhicule, le carburant, le conducteur et l’organisation des flux.

nv_logos_objco2A partir d’un certain niveau de performance, l’entreprise peut désormais obtenir un Label, qui valorisera ses résultats en matière de maîtrise des émissions de CO2.

Pour obtenir ce nouveau « Label Objectif CO2 », l’entreprise doit avoir atteint un niveau de performance élevé sur l’ensemble de sa flotte, calculé à partir des consommations de ses véhicules et comparé aux émissions de référence.  Continuer la lecture de Le label Objectif CO2 est sorti 

La COP21 ne peut pas oublier le transport de marchandises !

Article de Philippe Mangeard. Président fondateur du COE (Cercle pour l’Optimodalité en Europe) Membre du Conseil d’Orientation du PREDIT et Président fondateur d’European TKBlue Agency, agence de notation extra-financière de l’empreinte environnementale du Transport de marchandises.

PHOTO PMLe transport de marchandises est à la fois un des grands responsables du réchauffement climatique, et coûte plusieurs centaines de milliards d’euros chaque année.

Le 4 février 2015, Manuel Valls et Ségolène Royal ont présenté leur feuille de route environnementale comportant 74 mesures et donnant la  priorité au transport durable et à la santé

De fait, les négociateurs de la COP21 sont très attentifs aux solutions permettant la diminution de l’impact environnemental du transport de voyageurs.

Par contre, le transport de marchandises, bien plus émetteur de nuisances, ne semble faire partie d’aucune des préoccupations dans le cadre de la COP21.  Au mieux, sont programmées quelques déclarations incantatoires et promesses non vérifiables.

Pourtant, en 2010, en France Métropolitaine, 36,5 % des émissions de CO2 et 27,3 % des émissions de GES étaient dues aux activités de transport, ce qui fait du secteur du transport de marchandises l’un des plus gros contributeurs Continuer la lecture de La COP21 ne peut pas oublier le transport de marchandises ! 

Suisse, canton de Vaud : Transports de marchandises et Développement Durable

Extrait de la publication des Autorités du Canton de Vaud sur le bilan Transports de marchandises et Développement durable

Intensité du transport de marchandisesheader.logo

Thème: Mobilité
Signification de l’indicateur
Pour garantir un développement durable, il faut préserver l’efficacité et la compétitivité de l’économie, la qualité de sa place et le bon fonctionnement des marchés (postulats 10a, 10b). En parallèle, il importe, lors de la production et du transport de marchandises, de diminuer autant que possible les atteintes à l’environnement et de limiter la consommation de ressources non renouvelables (postulats 12a, 16b, 17a). Il est également nécessaire de conserver les paysages naturels et cultivés dans un état convenable (postulat 20) et de préserver la santé de l’être humain (postulat 2b). Les transports de marchandises sont essentiels à la bonne marche de l’économie, mais ils sont aussi une source de nuisances – telles que le bruit, les pollutions dangereuses pour la santé, les gaz à

Continuer la lecture de Suisse, canton de Vaud : Transports de marchandises et Développement Durable 

Tánger apunta a Algeciras

Javier Casqueiro – EL PAIS INTERNACIONAL – 14/09/14

Marruecos impulsa una operación para transformar una villa decadente en una metrópoli moderna

El noroeste de Marruecos, tan marginado durante decenios por el difunto rey Hassan II y con tanta proyección internacional por culpa del narcotráfico, la inmigración y el salafismo, bulle en plena transformación. Un centenar de proyectos en marcha (o por ejecutar) tiene levantada la ciudad de Tánger.

Origine : EL PAIS INTERNACIONAL
Origine : EL PAIS INTERNACIONAL

Un nuevo tren de alta velocidad —el primero de África— conectará a partir de 2015 el norte del país con Casablanca. Se ha abierto una autovía hasta Marraquech, nuevos accesos a la urbe; se están construyendo 15 aparcamientos, 25 colegios, un palacio de congresos, más de una decena de hoteles, una docena de mezquitas, un hospital, un estadio, parques… Y como gran objetivo está convertir Tánger, una ciudad de casi un millón de habitantes, en el principal puerto del continente y del Mediterráneo, puesto que ahora ocupa Algeciras. Mohamed VI implicó a 12 ministerios y ocho organismos públicos en el plan de modernización, conocido como Tánger Metrópoli y que se llevará a cabo a lo largo de cinco años (2013-2017).
El hotel Minzah, el Rembrandt y el Continental, que alojó a un Winston Churchill corresponsal de guerra, o los cafés de París, Hafa y Fuentes olían demasiado a naftalina. Parecían atrapados en otra época. La ciudad, que fue en el pasado refugio de literatos como William Burroughs, Tennessee Williams y Mohamed Chukri, camina en otra dirección. Uno de los símbolos de ese renacimiento podría ser Continuer la lecture de Tánger apunta a Algeciras