Archives pour la catégorie “Intermodalité”

Article de Philippe Mangeard. Président fondateur du COE (Cercle pour l’Optimodalité en Europe) Membre du Conseil d’Orientation du PREDIT et Président fondateur d’European TKBlue Agency, agence de notation extra-financière de l’empreinte environnementale du Transport de marchandises.

PHOTO PMLe transport de marchandises est à la fois un des grands responsables du réchauffement climatique, et coûte plusieurs centaines de milliards d’euros chaque année.

Le 4 février 2015, Manuel Valls et Ségolène Royal ont présenté leur feuille de route environnementale comportant 74 mesures et donnant la  priorité au transport durable et à la santé

De fait, les négociateurs de la COP21 sont très attentifs aux solutions permettant la diminution de l’impact environnemental du transport de voyageurs.

Par contre, le transport de marchandises, bien plus émetteur de nuisances, ne semble faire partie d’aucune des préoccupations dans le cadre de la COP21.  Au mieux, sont programmées quelques déclarations incantatoires et promesses non vérifiables.

Pourtant, en 2010, en France Métropolitaine, 36,5 % des émissions de CO2 et 27,3 % des émissions de GES étaient dues aux activités de transport, ce qui fait du secteur du transport de marchandises l’un des plus gros contributeurs Lire la suite »

Comments Un commentaire »

Extrait de la publication des Autorités du Canton de Vaud sur le bilan Transports de marchandises et Développement durable

Intensité du transport de marchandisesheader.logo

Thème: Mobilité
Signification de l’indicateur
Pour garantir un développement durable, il faut préserver l’efficacité et la compétitivité de l’économie, la qualité de sa place et le bon fonctionnement des marchés (postulats 10a, 10b). En parallèle, il importe, lors de la production et du transport de marchandises, de diminuer autant que possible les atteintes à l’environnement et de limiter la consommation de ressources non renouvelables (postulats 12a, 16b, 17a). Il est également nécessaire de conserver les paysages naturels et cultivés dans un état convenable (postulat 20) et de préserver la santé de l’être humain (postulat 2b). Les transports de marchandises sont essentiels à la bonne marche de l’économie, mais ils sont aussi une source de nuisances – telles que le bruit, les pollutions dangereuses pour la santé, les gaz à

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Javier Casqueiro – EL PAIS INTERNACIONAL – 14/09/14

Marruecos impulsa una operación para transformar una villa decadente en una metrópoli moderna

El noroeste de Marruecos, tan marginado durante decenios por el difunto rey Hassan II y con tanta proyección internacional por culpa del narcotráfico, la inmigración y el salafismo, bulle en plena transformación. Un centenar de proyectos en marcha (o por ejecutar) tiene levantada la ciudad de Tánger.

Origine : EL PAIS INTERNACIONAL

Origine : EL PAIS INTERNACIONAL

Un nuevo tren de alta velocidad —el primero de África— conectará a partir de 2015 el norte del país con Casablanca. Se ha abierto una autovía hasta Marraquech, nuevos accesos a la urbe; se están construyendo 15 aparcamientos, 25 colegios, un palacio de congresos, más de una decena de hoteles, una docena de mezquitas, un hospital, un estadio, parques… Y como gran objetivo está convertir Tánger, una ciudad de casi un millón de habitantes, en el principal puerto del continente y del Mediterráneo, puesto que ahora ocupa Algeciras. Mohamed VI implicó a 12 ministerios y ocho organismos públicos en el plan de modernización, conocido como Tánger Metrópoli y que se llevará a cabo a lo largo de cinco años (2013-2017).
El hotel Minzah, el Rembrandt y el Continental, que alojó a un Winston Churchill corresponsal de guerra, o los cafés de París, Hafa y Fuentes olían demasiado a naftalina. Parecían atrapados en otra época. La ciudad, que fue en el pasado refugio de literatos como William Burroughs, Tennessee Williams y Mohamed Chukri, camina en otra dirección. Uno de los símbolos de ese renacimiento podría ser Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

LA PROVENCE 6 Article de Franck Meynial 15/05/14

Faire voyager 20 millions de passagers par an, soit deux-tiers de plus qu’aujourd’hui et faire d’Aix-Marseille la porte méditerranéenne de l’Europe. En affichant ses prétentions le 8 novembre dernier, par la voix de son Premier ministre d’alors, Jean-Marc Ayrault, l’État avait annoncé son ambition de désaturer le noeud ferroviaire marseillais en injectant 800 millions d’euros dans un projet global de 2,5 milliards d’euros pour doubler les capacités et fiabiliser l’exploitation. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Dans Ville Rail & Transports 21/01/2014

L’après-midi du 18 janvier, dans le cadre du projet européen Marathon regroupant 16 partenaires, la SNCF et RFF ont fait circuler un train de 1 476 m et 3 489 tonnes entre le triage de Sibelin (au sud de Lyon) et Nîmes.

Pour cet essai, deux locomotives BB 37000 ont été mises en oeuvre, à la tête de chacun des deux trains de transport combiné qui ont été jumelés pour former le convoi record. Innovation technique : la locomotive qui se trouvait en milieu de ce double train était radiocommandée par la machine de tête en toute sécurité grâce à deux liaisons radio redondantes. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Pour cette 18ème et dernière session de l’année 2013, Gil Doat et Nicolas Rogier, de Garrutik, ainsi que leurs partenaires institutionnels, le Conseil Régional Paca et l’ADEME Paca, ont choisi les rives du Rhône, fleuve à la fois frontière et trait d’union avec deux grandes régions limitrophes, Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon.

Nous remercions Benoît Ponchon, Directeur du Port d’Arles et la CCI du Pays d’Arles accueille cette session au sein des installations du Port d’Arles pour une session que nous avons souhaité centrer autour des enjeux multimodaux. En quoi la combinaison intelligente du fluvial et du fer sont-ils de nature à contribuer à une réduction significative de l’empreinte du transport routier sur des régions marquées par une saturation de flux de marchandises.LogoPort3

Nous nous sommes entrepris, une fois encore, à animer une confrontation de points de vue, les uns portés par les entreprises privées (chargeurs, utilisateurs, transporteurs) les autres par les gestionnaires d’infrastructures et des territoires considérés.

Etaient présents :

Cédric Albriat Peltracom

Colin BessaitJean Lefebvre Méditerranée

Julien BrinetSyndicat Mixte du Pays d’Arles

Gil Doat – Garrutik

Olivier Jouteau – CCI Arles

Emmanuelle MoeschCluster PACA Logistique

Edouard Naddéo – SED

Ahmed Amine OualiDR ADEME PACA

Rebecca Pelché – CCI Arles

Benoît Ponchon – Port d’Arles – CCI Arles

Nicolas Rogier – Garrutik

 

Un rapide tour de table est effectué par les participants …

Benoît Ponchon, Directeur du Port d’Arles s’occupe du développement du territoire et de l’aménagement à la CCI. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Nicolas ROGIER et Gil DOAT choisissent d’organiser la 17ème session LOGISTIQUE DECARBONEE le 28 novembre dernier, dans les installations du M.I .N. de Cavaillon.images

Etaient présents :

René Moll : Directeur du MIN de Cavaillon

• Emilie Berto : Berto

• Jean Marc Gastinel : Berto

• Jérôme Vandemberg : Raiponce

• Gildas Bonnafous : Raiponce

• Lynda Richard : Raiponce

• Emile Rossignol : ID Logistics

• Nassim Mellouani : Frigo Lines Omnitrans

• Charly Hervé : Cavaillon Fruits et Légumes

• Maurice Hamou : EmmaTrans

• Jacky Groisil

2013-11-28 12.06.21Le M.I.N. de Cavaillon a des fonctions comparables à celui de Rungis à un niveau local ; sur une emprise de 18ha, il assure des activités de marché de gros et gère également des activités d’entreposage réalisées par des prestataires sur le site.

René Moll, son directeur, qui nous accueille pour l’occasion dans ses installations, conscient des enjeux liés à la saturation des transports, est favorable à une mutualisation de la logistique sur le site du MIN : aujourd’hui, les acheteurs viennent avec leur propre camion. Il n’y a aucune mutualisation au départ du MIN.

 

Les enjeux d’une mutualisation

Cette 17ème session, avant-dernière de l’année 2013 s’est fixé comme objectif d’identifier les leviers qui permettrait d’actionner une vraie démarche de réduction de l’empreinte transport sur la filière fruits et légumes, secteur d’activité prépondérant sur le Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »