Archives pour la catégorie “Ressources naturelles”

Hydrocarbures, l’eau : enjeux stratégiquex pour l’UE et tout particulièrement les pays riverains de la Méditerranée

Publicado en EL PAIS el 02/01/16, articulo de Manuel PLANELLES

La ONU calcula que el 70% de la población mundial vivirá en ciudades en 2050

Las megaurbes buscan ponerle freno ahogadas por la polución y los problemas de salud

Desde Milán a Nueva Delhi pasando por São Paulo y El Cairo. Las alarmas por contaminación recorren el planeta. « Es uno de los problemas de salud pública más importantes del mundo », señala María Neira. La directora de Salud Pública y Medio Ambiente de laOrganización Mundial de la Salud (OMS) recuerda que « la contaminación causa siete millones de muertes prematuras al año ». Además, no solo se trata de enfermedades respiratorias: « Las partículas PM-2,5 [las más pequeñas] también entran en nuestro sistema sanguíneo y causan infartos y enfermedades cardiovasculares ». Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Par Marc CHERKI dans LE FIGARO du 13/12/15

 Tous ces secteurs sont presque absents de l’accord adopté à l’unanimité par les représentants de 195 pays.

Impact ignoré des mers

DSC_2171Malgré une seule mention aux océans, dans le préambule de l’accord, ce deuxième poumon de la Terre, qui absorbe environ un quart des émissions annuelles de dioxyde de carbone, ne fait pas l’objet du même intérêt que les forêts (11 mentions). «Les océans sont oubliés dans le projet d’accord de Paris» , confirme Vincent Laudet, directeur de l’Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer (université Pierre et Marie Curie, CNRS). Cet oubli se justifie, selon le chercheur, pour au moins trois raisons: «On le connaît très peu, même si l’on sait qu’il a notamment un rôle de pompe à CO2, dans le transport du dioxyde de carbone et qu’il sert de tampon thermique. Deuxièmement, l’océan n’est à personne. Il est donc plus difficile de s’en soucier. Enfin, il est complexe à étudier et d’en avoir une connaissance globale, malgré les observations par satellites.» Une meilleure étude des océans, notamment de son acidification provoquée par la dilution du CO2, ou l’interdiction des rejets plastiques dans les mers pourraient aider à préserver cet écosystème crucial.

Suppression de la référence aux transports aérien et maritime

L’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre des avions et des bateaux de marine marchande a longtemps été inscrit dans les projets d’accord. Mais, le 9 décembre, cette référence a été retirée du texte. L’aérien contribue à 2,5 % des émissions mondiales de CO2 et le maritime à 2,2 %. Mais, surtout, leurs rejets augmentent Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Fabrice Nodé-Langlois – LE FIGARO du 28/11/2015

COP21 – À trois jours de l’ouverture de la COP21, l’agence de notation Standard & Poor’s évalue dans une étude l’impact financier pour les États, de la multiplication des catastrophes naturelles. La Thaïlande apparaît très vulnérable.

téléchargementLe réchauffement climatique menace votre «AAA»! À trois jours du lancement de la COP21, la conférence climat des Nations unies à Paris, les agences de notation financières y vont aussi de leur partition. Standard & Poor’s (S&P’s) en l’occurrence, a tenté d’évaluer l’impact de la hausse des températures sur le risque souverain des États. Ce risque, gradué par les notes qui vont du fameux AAA à D, reflète la capacité d’un État à rembourser ses dettes, et donc sa bonne santé financière.

Sur l’échantillon de 38 pays étudiés, la Thaïlande apparaît comme le plus vulnérable. La multiplication descatastrophes naturelles induite par le réchauffement entraînerait à elle seule une dégradation de 1,8 cran. Un chiffre abstrait, qu’il faut comparer avec une dégradation de 1 cran pour la République dominicaine ou 0,5 cran pour le Vietnam ou les Bahamas, archipel dépassant à peine le niveau de la mer. Pour rendre son estimation plus concrète, S&P’s s’est aussi appuyé sur les données de l’assureur Swiss Re qui évalue les dégâts potentiels des catastrophes Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Pubié par Viviane Chocas dans LE FIGARO du 07/10/15

À quelques semaines de la COP21 et pour relayer l’appel de la Fondation Hulot – Osons agir pour le climat – , l’équipe de Golden Moustache immerge Nicolas Hulot dans un scénario à rebondissements où l’écologiste engagé démontre ses talents de comédien.

4c4561dc10600765867a6422bf291On dit de lui que c’est « un gars sérieux ». « Trop sérieux ? » Pour sortir d’un costume qui parfois le bride, Nicolas Hulot a pris le parti de s’exprimer différemment. De jouer avec les codes du net et des mini-fictions qui cartonnent sur la Toile pour embarquer les moins de trente ans dans sa défense passionnée de la planète. Le résultat : une vidéo de 5 minutes aussi drôle que percutante produite par le collectif Golden Moustache et réalisée par David Coscas. Comme une invitation générale à se secouer.

La jeunesse ne croit plus aux discours politiques ? Pour relayer l’appel de la Fondation Hulot – Osons agir pour le climat -, l’équipe de Golden Moustache immerge Nicolas Hulot dans un scénario à rebondissements où l’écologiste engagé démontre ses talents de comédien (à ses côtés, des stars du web comme Kyan Khojandi, Bapt&Gaël, Natoo, Jérôme Niel…).

Un ton humoristique qui n’exclut pas le message essentiel : sans une très forte mobilisation citoyenne et notamment des jeunes, les chances que la COP21 de Paris aboutisse et que la donne climatique change sont faibles. « Exigeons des chefs d’État qui viendront en décembre de la transparence, de la précision, de la cohérence, exigeons aussi qu’ils sécurisent les promesses d’aide faites aux pays les plus vulnérables », insistait mercredi matin Nicolas Hulot en présentant son manifeste, Plaidoyer d’un homme libre, vendu moins de 5 € (4,90 € aux éditions Les liens qui libèrent). La vidéo et le manifeste invitent à signer une pétition contenant 12 propositions concrètes faites aux Lire la suite »

Comments Un commentaire »

Article de Laurence Caramel dans LE MONDE Planète du 11/1014

Arnold Schwarzenegger ne croit qu’en l’action et il le revendique. A peine achevé le tournage de Terminator 5, l’acteur américain, de passage à Paris pour le premier sommet mondial des régions sur le climat, a endossé l’autre rôle qui lui tient à cœur : celui d’ardent combattant du dérèglement climatique.0711CASchwarzeneggerR20_full_600

« Le film dont je viens vous parler aujourd’hui n’est pas de la science-fiction ; le changement climatique est une réalité qui a déjà une incidence sur nos vies », a plaidé l’ancien gouverneur républicain de Californie, samedi 11 octobre matin au Palais d’Iéna, en présence du ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, et de l’envoyée spéciale des Nations unies pour le Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Le Huffington Post | Publication: 13/04/2014

CLIMAT – Limiter à 2°C la hausse du thermomètre mondial par rapport à l’ère pré-industrielle est un défi encore possible à relever, ont affirmé dimanche 13 avril les experts, mais cela exige une réduction, d’ici à 2050, de 40 à 70% des émissions de gaz à effet de serre, qui ne cessent de croître.

Sans changement majeur et rapide dans le mix énergétique mondial très dépendant du charbon et du pétrole – gros émetteurs de gaz à effet de serre (GES) – le thermomètre mondial aura subi une hausse de 3,7 à 4,8°C à l’horizon 2100, préviennent les chercheurs du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (Giec) dans un document publié à Berlin.

Arrêter de « remettre les efforts à plus tard »

Pour réduire drastiquement les émissions de GES, selon Ottmar Edenhofer, coprésident du Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

EL PAIS (Sociedad) 22/01/14

Europa ha vivido en las últimas semanas una batalla por el paquete de medidas sobre el clima y energía para 2030. El enfrentamiento era patente entre Estados miembros y en la propia Comisión Europea, que hoy ha presentado su propuesta. El resultado final es que Europa se compromete a reducir sus emisiones de CO2 en un 40% respecto al nivel de 1990 y a lograr un porcentaje de renovables de al menos el 27%. Estos compromisos se alejan de aquellos que desde la propia Comisión o desde algunas capitales querían rebajar las expectativas, pero al mismo tiempo han defraudado a las organizaciones ecologistas. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »