Archives pour la catégorie “RSE”

Responsabilité sociétale des entreprises (et organisations en général)

Nous publions le témoignage d’Ariane, une écolière de 11 ans en CM2 au centre scolaire Georges Lapierre à Tournefeuille (31) qui a voulu nous faire part de son avis à la suite du G7 de l’Environnement de Metz

«Greta Thunberg est une militante écologiste suédoise de 15 ans. Elle souhaiterai que la planète soit mieux protéger. Moi je pense également, que il faudrait mieux la protéger. Pour ça il faudrait que : il y ait moins de voitures diesel (pollution), faire plus de panneaux solaires, moins d’éoliennes, éviter les INSECTICIDES, et enfin protéger la faune et la flore.

Je suis moi aussi d’accord avec ça.

Je trouve que il faudrait prendre plus soin de notre planète ».

Ariane R., 11 ans, en CM2
Lettre d’Ariane R. a Via Garrulus, 05/05/2019

Comments 2 commentaires »

LE MONDE Par Anne-Françoise Hivert

Dans un pays où l’on voyage en avion cinq fois plus que la moyenne mondiale, renoncer à ce mode de transport très émetteur de CO2 n’est plus si mal vu.

Lundi 1er avril, 250 acteurs, réalisateurs et producteurs suédois ont signé une tribune dans le quotidien Dagens Nyheter, où ils exigent que l’industrie cinématographique de leur pays change ses méthodes de production. Visés : les tournages à l’étranger et les déplacements constants en avion. « Si l’industrie continue de négliger ce que le reste du monde voit comme une question critique pour l’avenir, ce n’est pas seulement le climat qui est menacé, mais également le cinéma suédois », affirment les signataires.

(suite)

Comments Pas de commentaire »

LE MONDE, article de Leonor Lumineau du 09/03/2019

Questionner l’innovation, répondre au besoin de sens des jeunes cadres… Autant de défis pour lesquels sont sollicités des consultants en philosophie, formés à l’université. La pratique, qui reste marginale, tend à se développer.

Vaste bâtiment de style industriel, le Centquatre hébergeait autrefois les pompes funèbres de la Ville de Paris. Il abrite aujourd’hui des activités plus joyeuses – expositions, concerts, danse. Et aussi un incubateur de start-up. A l’entrée, une machine au minois animal monté sur un bras articulé accueille le visiteur. « C’est un robot social, précise Julien de Sanctis. Il est capable de lire le comportement de son interlocuteur et de s’y adapter pour donner une sensation d’empathie, et il apprend les contenus que les humains avec qui il entre en contact lui transmettent. » Contrairement aux apparences, le jeune homme n’est pas concepteur de robots mais… philosophe.

(suite)

Comments Pas de commentaire »

by Mengpin Ge, Katie Lebling, Kelly Levin and Johannes Friedrich – World Ressources Institute – January 2019

In 2017 several leading climate analysis organizations came together as part of the Mission 2020 campaign to define six milestones—in energy, transport, land use, industry, infrastructure, and finance—that would need to be met by 2020 to bend the curve in global greenhouse gas emissions and put the world on a pathway consistent with the Paris Agreement. To achieve each milestone, the organizations identified two or more outcomes, and this working paper takes stock of progress made toward those outcomes.

Comments Pas de commentaire »

Article de Stéphane LECLER dans LE MONDE du 02/01/2019

Contre l’assignation à résidence dénoncée par le mouvement, il est urgent de mettre en œuvre une politique permettant à chacun de pleinement jouir d’un « droit à la ville », avance l’urbaniste Stéphane Lecler dans une tribune au « Monde ».

Dans le mouvement des « gilets jaunes », une raison essentielle a été insuffisamment pointée, qui sous-tend la plupart des autres. Les difficultés des « gilets jaunes » sont pour une grande part la conséquence de la politique d’urbanisme mise en œuvre dans notre pays depuis cinquante ans. Pour la faire courte, celle-ci a consisté à vider les villages, bourgs et villes petites et moyennes d’une grande partie de leurs habitants et activités au profit de périphéries sans âme et sans vie. Cette politique, à laquelle peu de territoires ont échappé, s’articule autour du triptyque : étalement urbain de l’habitat, centre commercial et voiture individuelle.

Comments Pas de commentaire »

FRANCE CULTURE sur « LA COMEDIE INHUMAINE » de Nicolas BOUZOU et Julia de FUNES

Réunions  interminables, séminaires sportifs, inflation des process :  l’entreprise est devenue le lieu de l’absurde. Julia de Funès et Nicolas  Bouzou partent en croisade contre l’absence de sens qui paralyse nos  sociétés et proposent des solutions concrètes.

Pourquoi le management vire-t-il souvent à la tragicomédie ? Pourquoi  les entreprises s’évertuent-elles à bâtir des organisations qui font  fuir les meilleurs alors que leur principal objectif devrait être  d’attirer les talents ? Comment remédier concrètement à ces  dysfonctionnements insensés, sources de burn-outbore-out et autres brown-out ?
Pour la philosophe et l’économiste,  défenseurs acharnés de la libre-entreprise, il est urgent de laisser les  salariés exprimer librement leur intelligence critique et redonner du  sens à leur travail.
Ce n’est pas avec des babyfoots, des formations ludiques, des documents PowerPoint à n’en plus finir ou des Chief Happiness Officers que l’entreprise de demain sera le lieu de l’innovation, de la performance et du progrès !

Comments Pas de commentaire »

LE MONDE du 09/11/2018, article de Malik LAIDI

Jean-Pierre Gorges clame haut et fort qu’il a écarté l’implantation d’une plate-forme logistique pour ne pas faire croître la précarité et préserver la mixité sociale.

L’affaire a de quoi surprendre, alors que l’emploi figure en tête des préoccupations des élus locaux. Elle remonte au printemps mais vient d’être portée sur la place publique par Jean-Pierre Gorges, maire sans étiquette de Chartres (Eure-et-Loir).

L’ancien élu Les Républicains, qui est aussi président de Chartres Métropole, a révélé, mercredi 7 novembre, à un parterre de chefs d’entreprise qu’il avait rejeté l’offre d’implantation d’une plate-forme logistique au printemps 2018. Le nom du porteur du projet n’a pas été communiqué. L’offre en question portait pourtant sur la création de 2 000 emplois sur un site de 20 hectares dans une ville où le taux de chômage atteint 9 %.

Le groupe en question envisageait de s’installer sur un terrain situé dans la zone d’activité du Jardin d’entreprises, au nord-est de Chartres, à faible distance d’un accès à l’autoroute A 11, de la RN 10 et d’une sortie possible de la future A 154, dont la mise en service pourrait intervenir en 2022. La ville préfecture d’Eure-et-Loir se trouve à un nœud routier reliant la Normandie à l’Ouest et au Sud-Ouest de la France. Ceci à 85 kilomètres de Paris.

« Je veux stimuler un développement endogène »

Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »