Archives pour la catégorie “RSE”

Responsabilité sociétale des entreprises (et organisations en général)

EL PAIS 20/11/2016

La necesidad de paliar la contaminación, los atascos y el despilfarro de energía, entre otros problemas urbanos, impulsa un nuevo tejido empresarial en España

1479402202_530096_1479402219_noticia_normalVivimos en tiempos “inteligentes”. El dichoso adjetivo se ha hecho omnipresente en toda clase de productos y servicios, desde aviones a cepillos de dientes. Las ciudades, por supuesto, no podían dejar de ser “inteligentes”, “smart” en inglés, y desde hace unos años, las smart cities saltan como setas. En octubre, tras incorporarse Las Rozas (Madrid), Roquetas de Mar (Almería) y Talavera de la Reina (Toledo), 79 Ayuntamientos forman parte de la Red Española de Ciudades Inteligentes. En términos absolutos, España está en la vanguardia entre los países europeos, y en una posición de privilegio para lograr las economías de escala necesarias para el desarrollo de un incipiente sector industrial y de servicios.

“Hemos tomado un papel de liderazgo indudable en el concepto de ciudad inteligente y en la cadena de valor en torno al ecosistema urbano”, considera Luis Muñoz, catedrático del grupo de Ingeniería Telemática de la Universidad de Cantabria y una de las mentes detrás del proyecto de smart city de Santander, uno de los más avanzados del país. “La industria ha tenido que responder y lo ha hecho de forma bastante óptima con respecto a su competencia internacional”. “Es difícil a día de hoy encontrar una ciudad en España que no esté acometiendo o tenga previsto acometer algún proyecto”, confirman desde Telefónica, que apunta a las distintas áreas de negocio que se empiezan a beneficiar: “Fabricantes de sensores, desarrolladores de sistemas, proveedores de plataformas horizontales y centros de control y de Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Article de Cyrille PLUYETTE dans LE FIGARO du 03/09/16

Ces annonces étaient attendues, tant elles permettent à la Chine de s’affirmer comme un leader responsable dans un monde troublé et à Barack Obama, le président américain, de «verdir» son bilan. A la veille du sommet du G20 qu’elle accueille pendant deux jours à Hangzhou, la deuxième puissance de la planète, qui en est aussi le principal XVMa1fe0de4-71c8-11e6-8ea9-35096576febcpollueur, a ainsi ratifié ce samedi l’accord mondial sur le climat conclu en décembre à Paris, en conclusion de la COP21. Les Etats-Unis, ont pris la même initiative, dans un geste concerté: Barack Obama et son homologue chinois Xi Jinping ont remis ensemble à Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU, les documents de ratification, ce qui devrait en accélérer la mise en application.

L’instance législative de l’empire du Milieu a voté la proposition pour «ratifier» ce traité visant à cantonner le réchauffement climatique sous le seuil de 2 voire 1,5°C, a indiqué l’agence Chine nouvelle. Cet accord pourra être vu par les générations futures comme «le moment où nous avons enfin décidé de sauver notre planète» et «définira les Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

LE MONDE du 20/07/16, Marine FORESTIER

C’est une note pour le moins salée qui vient conclure une enquête ouverte en 2011 : la Commission européenne a annoncé mardi qu’elle infligeait une amende de 2,93 milliards d’euros aux constructeurs de camions Volvo-Renault, Source LE MONDE du 20/07/16Daimler, Iveco et DAF pour avoir enfreint les règles de concurrence de l’Union européenne (UE). « C’est la plus grosse amende jamais infligée dans un cas de cartels dans l’UE. En gros, le double du dernier record », a précisé Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence, lors d’une conférence de presse, à Bruxelles. Les constructeurs sont accusés de s’être mis d’accord, entre 1997 et 2011, sur le calendrier, les prix et la répercussion des coûts Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Source : LE FIGARO ECONOMIE du 25/04/16

WWF épingle dans un rapport plusieurs enseignes emblématiques pour leur consommation des ressources. La 4e conférence environnementale, qui a débuté ce lundi et doit fixer la feuille de route «verte» du gouvernement, pourrait contraindre ces mauvais élèves à évoluer.

Le WWF France a identifié 25 entreprises françaises prioritaires pour une transformation rapide des marchés car elles impactent le plus les écosystèmes terrestres et marins. Elles ont été identifiées car elles présentent un chiffre d’affaire lié aux achats, à la vente ou la transformation de ces matières premières renouvelables qui les place en tant qu’acteur majeur du changement. Ces entreprises peuvent utiliser soit directement des matières premières, soit de

Les zones de conservation prioritaires de matières premières selon WWF.

Les zones de conservation prioritaires de matières premières selon WWF.

manière indirecte via leurs approvisionnements. Toutes ces entreprises ont un rôle prépondérant à jouer dans la transformation des marchés, quel que soit leur positionnement au sein de la chaîne d’approvisionnement. L’approche de transformation des marchés focalisant sur les matières premières renouvelables et leurs impacts sur les écosystèmes, la méthodologie ne tient pas compte de l’empreinte climatique, extractive ou de l’empreinte eau des acteurs économiques (…)

Comments Un commentaire »

Publié dans LA CROIX Article d’EMMANUELLE RÉJU, le 31/03/2016

Le décret interdisant l’utilisation des sacs plastiques à usage unique a été publié le jeudi 31 mars.

Pour la fin des sacs plastiques à usage unique, le compte à rebours a commencé. Le ministère de l’écologie a publié jeudi 31 mars le décret interdisant, en deux étapes, ces sachets plastiques responsables d’une pollution majeure dans le milieu marin.

Tous les commerces concernés

Seront interdits à partir du 1er juillet prochain les sacs plastiques distribués aux caisses des magasins dont l’épaisseur est inférieure à 50 microns, quelle que soit leur taille. Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Publié dans World class Logistics / Supply-chain

Dans le cadre de la Charte, toute entreprise de transport peut s’engager, pour une période de 3 ans, à réduire ses consommations d’énergie et ses émissions de CO2. Elle doit mettre en œuvre un plan d’actions incluant au moins une action dans 4 domaines : le véhicule, le carburant, le conducteur et l’organisation des flux.

nv_logos_objco2A partir d’un certain niveau de performance, l’entreprise peut désormais obtenir un Label, qui valorisera ses résultats en matière de maîtrise des émissions de CO2.

Pour obtenir ce nouveau « Label Objectif CO2 », l’entreprise doit avoir atteint un niveau de performance élevé sur l’ensemble de sa flotte, calculé à partir des consommations de ses véhicules et comparé aux émissions de référence.  Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Par Marc CHERKI dans LE FIGARO du 13/12/15

 Tous ces secteurs sont presque absents de l’accord adopté à l’unanimité par les représentants de 195 pays.

Impact ignoré des mers

DSC_2171Malgré une seule mention aux océans, dans le préambule de l’accord, ce deuxième poumon de la Terre, qui absorbe environ un quart des émissions annuelles de dioxyde de carbone, ne fait pas l’objet du même intérêt que les forêts (11 mentions). «Les océans sont oubliés dans le projet d’accord de Paris» , confirme Vincent Laudet, directeur de l’Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer (université Pierre et Marie Curie, CNRS). Cet oubli se justifie, selon le chercheur, pour au moins trois raisons: «On le connaît très peu, même si l’on sait qu’il a notamment un rôle de pompe à CO2, dans le transport du dioxyde de carbone et qu’il sert de tampon thermique. Deuxièmement, l’océan n’est à personne. Il est donc plus difficile de s’en soucier. Enfin, il est complexe à étudier et d’en avoir une connaissance globale, malgré les observations par satellites.» Une meilleure étude des océans, notamment de son acidification provoquée par la dilution du CO2, ou l’interdiction des rejets plastiques dans les mers pourraient aider à préserver cet écosystème crucial.

Suppression de la référence aux transports aérien et maritime

L’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre des avions et des bateaux de marine marchande a longtemps été inscrit dans les projets d’accord. Mais, le 9 décembre, cette référence a été retirée du texte. L’aérien contribue à 2,5 % des émissions mondiales de CO2 et le maritime à 2,2 %. Mais, surtout, leurs rejets augmentent Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »