Archives pour la catégorie “Transports”

Transport route, maritime, fluvial, rail, multimodal

Par Marc CHERKI dans LE FIGARO du 13/12/15

 Tous ces secteurs sont presque absents de l’accord adopté à l’unanimité par les représentants de 195 pays.

Impact ignoré des mers

DSC_2171Malgré une seule mention aux océans, dans le préambule de l’accord, ce deuxième poumon de la Terre, qui absorbe environ un quart des émissions annuelles de dioxyde de carbone, ne fait pas l’objet du même intérêt que les forêts (11 mentions). «Les océans sont oubliés dans le projet d’accord de Paris» , confirme Vincent Laudet, directeur de l’Observatoire océanologique de Banyuls-sur-Mer (université Pierre et Marie Curie, CNRS). Cet oubli se justifie, selon le chercheur, pour au moins trois raisons: «On le connaît très peu, même si l’on sait qu’il a notamment un rôle de pompe à CO2, dans le transport du dioxyde de carbone et qu’il sert de tampon thermique. Deuxièmement, l’océan n’est à personne. Il est donc plus difficile de s’en soucier. Enfin, il est complexe à étudier et d’en avoir une connaissance globale, malgré les observations par satellites.» Une meilleure étude des océans, notamment de son acidification provoquée par la dilution du CO2, ou l’interdiction des rejets plastiques dans les mers pourraient aider à préserver cet écosystème crucial.

Suppression de la référence aux transports aérien et maritime

L’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre des avions et des bateaux de marine marchande a longtemps été inscrit dans les projets d’accord. Mais, le 9 décembre, cette référence a été retirée du texte. L’aérien contribue à 2,5 % des émissions mondiales de CO2 et le maritime à 2,2 %. Mais, surtout, leurs rejets augmentent Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

EUROPA PRESS WHASINGTON – EL MUNDO 03/11/15

Google se suma a la fiebre de los drones y sigue la estela de otras grandes compañías como Amazon al anunciar que comenzará a repartir los pedidos a sus clientes con este tipo de aparatos en 2017, según ha avanzado uno de sus ejecutivos.

 David Vos, quien encabeza el ‘Project Wing’ de Google, ha dicho que su compañía está en negociaciones con la Administración Federal de Aviación (FAA, por sus siglas en inglés) y otros accionistas para crear un sistema de control de tráfico aéreo para aeronaves no tripuladas que utilice tecnología celular e Internet para coordinar los vuelos de los ‘drones’ a altitudes inferiores a 152 metros.

« Nuestro objetivo es tener el negocio comercial en marcha en 2017 », ha indicado Vos en una convención sobre Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Article de Laetitia Van Eeckhout et Stéphane Foucart paru dans LE MONDE du 11/09/15

S’agit-il d’une « crise » ? Ou, plutôt, de l’installation d’un nouveau régime de migrations, alimenté par le changement climatique en cours ? L’afflux de migrants et de réfugiés cherchant asile en Europe est aujourd’hui principalement causé par les guerres civiles et l’effondrement des Etats au Moyen-Orient, mais le rôle du climat, bien qu’impossible à chiffrer, est plus que probable.

25 millions de déplacés

Si l’Europe en sent déjà les effets directs et indirects, «l’ampleur de ces migrations va excéder ce que nous

Des migrants arrivent sur l'île de Lesbos, en Grèce, le 10 septembre. DIMITRIS MICHALAKIS / REUTERS

Des migrants arrivent sur l’île de Lesbos, en Grèce, le 10 septembre. DIMITRIS MICHALAKIS / REUTERS

connaissons actuellement », prévient Monique Barbut, secrétaire exécutive de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), qui intervenait, mercredi 9 septembre, lors d’une conférence « Dérèglements climatiques et crises humanitaires », organisée par le ministère des affaires étrangères en partenariat avec l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), Action contre la Faim et CARE France. Occasion Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

LIBERATION HAYDÉE SABÉRAN 2 JUILLET 2001

Nous reproduisons un article paru il y a bientôt 15 ans sur le drame des migrants en Europe qui éclairait sur la fonction exercée bien malgré eux par les professionnels du transport routier, XVM1e6bb24a-4d72-11e5-afbd-d9db76ebf3c9notamment sur l’axe Calais / UK. Force est de constater que les flux se sont amplifiés et posent un problème d’une immense complexité, tant aux élus qu’aux gestionnaires et aux professionnels : le drame du 27/08/15 évoquant le spectacle d’un camion porteur frigo arrêté en Autriche avec 71 personnes entassées, mortes par asphyxie, montre la cruauté d’une situation dégradée qui semble hors de tout contrôle : 

« Les transporteurs menacent de bloquer le port de Calais si les autorités britanniques continuent de leur infliger des amendes à chaque clandestin découvert.

«Si aucune solution diplomatique n’est trouvée, le port de Calais sera bloqué. Il va arriver un moment où on ne pourra plus l’éviter», assure Jean-François Ansart, secrétaire général de la Fédération nationale des transporteurs routiers, dans le Pas-de-Calais. Pour une fois, ils sont d’accord. Patrons et salariés, tous exaspérés. Depuis le 1er avril 2000, les transporteurs doivent payer une amende de 21 000 francs à chaque clandestin découvert dans leur véhicule par l’immigration britannique.

Scanner. «Pourquoi nous?», s’indigne Jean-Jacques, un chauffeur belge. «Pourquoi ne pas demander des comptes Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

Article de Philippe Mangeard. Président fondateur du COE (Cercle pour l’Optimodalité en Europe) Membre du Conseil d’Orientation du PREDIT et Président fondateur d’European TKBlue Agency, agence de notation extra-financière de l’empreinte environnementale du Transport de marchandises.

PHOTO PMLe transport de marchandises est à la fois un des grands responsables du réchauffement climatique, et coûte plusieurs centaines de milliards d’euros chaque année.

Le 4 février 2015, Manuel Valls et Ségolène Royal ont présenté leur feuille de route environnementale comportant 74 mesures et donnant la  priorité au transport durable et à la santé

De fait, les négociateurs de la COP21 sont très attentifs aux solutions permettant la diminution de l’impact environnemental du transport de voyageurs.

Par contre, le transport de marchandises, bien plus émetteur de nuisances, ne semble faire partie d’aucune des préoccupations dans le cadre de la COP21.  Au mieux, sont programmées quelques déclarations incantatoires et promesses non vérifiables.

Pourtant, en 2010, en France Métropolitaine, 36,5 % des émissions de CO2 et 27,3 % des émissions de GES étaient dues aux activités de transport, ce qui fait du secteur du transport de marchandises l’un des plus gros contributeurs Lire la suite »

Comments Un commentaire »

Au Smart City Expo World Congress de Barcelone, IBM et Veolia annoncent leur nouveau partenariat pour mettre les technologies numériques au service de la gestion de l’eau, de l’énergie et des déchets dans les villes.

La solution Smarter Water sera la première à être mise en œuvre par les deux partenaires. En cours de déploiement à Lyon (France) et Tidworth (Angleterre), où Veolia est en charge de la distribution et l’assainissement de l’eau,  elle consolide une multiplicité de données liées à la gestion de l’eau pour générer une analyse en profondeur et permettre l’optimisation des flux.

Ainsi, avec une meilleure gestion de la ressource en eau, une réduction des gaspillages et un contrôle renforcé des coûts, ces solutions innovantes vont améliorer le fonctionnement des villes et rendre la vie plus facile et plus Lire la suite »

Comments Pas de commentaire »

LE MONDE du 12/08/15 Propos recueillis par Jean-Philippe Rémy (Johannesburg, correspondant régional), Serge Michel et Joan Tilouine
Cet été, Le Monde a choisi de raconter l’un des projets les moins connus de l’industriel Vincent Bolloré : la boucle ferroviaire que le milliardaire a commencé de construire pour relier cinq pays d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Niger, Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Togo).

CEKKspeUgAAkUb_Alors qu’il règne déjà sur les ports de la région, Vincent Bolloré se lance à la conquête des terres. Trois reporters du « Monde » ont parcouru les 3 000 km de cette future ligne ferroviaire ponctuée de « blue zone », où le groupe fait la démonstration de ses batteries LMP, une technologie dans laquelle il a déjà investi plus de 2 milliards d’euros. À leur retour, ils se sont entretenus avec Vincent Bolloré.
Pourquoi investir dans le secteur des chemins de fer en Afrique ?

Quand j’ai repris le groupe qui porte mon nom, il avait 160 ans et fabriquait du papier carbone. Et c’est sûr qu’on ne pouvait pas continuer avec le papier carbone. Nous devions aller dans des nouveaux pays ou des secteurs de croissance. Ma conviction, c’est que l’Afrique est au début de son développement, et que cela va aller bien plus vite que les experts ne le pensent. Pour moi, c’est clair, le continent africain va devenir ce qu’est la Chine, mais en plus Lire la suite »

Comments 2 commentaires »